simboli home invia una e-mail alla Provincia di Viterbo mappa del sito

  Home -> Turismo -> La Via Francigena nella Tuscia -> COMUNE DI VITERBO

Seleziona la lingua italiana Select English language Sélectionne la langue française Sprache wählen Deutsch

 

 

Quartier San Pellegrino

Quartier San Pellegrino

C'est le chef lieu historique, administratif et économique du Haut-Latium. Ville aux origines antiques et de grande tradition historique, elle fut également la ville des Papes. Elle offre des monuments et des oeuvres d'art de remarquable intérêt et dans son centre historique (quartier San Pellegrino) elle conserve partiquement intact son aspect médiéval primitif. Le Palais des Alessandri, de la première moitié du XIIIe siècle, en offre un exemple remarquable avec son architecture gothique. Sur la petite place, se dresse l'église del Santo Pellegrino datant du XIe siècle. A proximité du quartier médiéval, il y avait l'Hôpital des Pélerins, fondé par les deux époux, Guidone et Diletta, entre 1150 et 1200 et donné au clergé de Viterbe afin qu'il y accueillît les pélerins. Aujourd'hui encore, il est possible d'admirer près du pont du Dôme la plaque commémorant cette donation. Mais le monument sans doute le plus intéresssant et le plus extraordinaire du centre historique est le Palais des Papes, riche en trésors artistiques et témoin d'épisodes d'un retentissement historique indéniable. L'édifice, voulu par le valeureux Capitaine du Peuple Raniero Gatti, a sans doute été achevé en 1266, pour être prêt à accueillir la cour pontificale résolue à s'éloigner de son siège romain devenu trop tumultueux. Le salon de cette résidence-forteresse a accueilli au moins cinq conclaves, y compris celui qui dura 33 mois au terme duquel fut élu pape en 1271 Grégoire X. A ce propos, rappelons que les Cardinaux, réunis depuis longtemps déjà, ne parvenaient pas à trouver un accord pour l'élection du futur Pape, et le peuple, désormais fatigué d'attendre, obligèrent Raniero Gatti à fermer les portes de la forteresse "cum clave" (origine du mot "conclave"), à en enlever le toit et à réduire la nourriture destinée aux Cardinaux. Parmi les autres monuments importants, il faut signaler la Forteresse Albornoz, qui accueille actuellement le Musée National, l'église de Santa Maria della Verità avec le Musée Civique adjacent, l'église de Sant'Andrea, l'ensemble architectural de Santa Maria in Gradi et les nombreuses fontaines, dont la Fontaine Grande située sur la place du même nom. Sur l'antique via Cassia qui traverse la "Plaine des Bains", qui doit son nom aux eaux thermales célèbres déjà au temps des Etrusques, subsistent encore le pont appelé Camillario et d'imposants vestiges de constructions thermales. Le pont, composé d'un unique arc faits de gros blocs encastrés sans mortier, est sans doute en raison de ses dimensions, un témoignage incontestable de la grande activité de la Via Cassia. Construit entre le Ier siècle av. J.-C. et le siècle suivant, il vit se dresser au cours du Haut Moyen Age dans ses environs un bourg qui accueillit en 1082 l'empereur Henri IV, qui se rendait à Rome pour affronter Grégoire VII. En 1137, il fut détruit par les partisans de l'anti-pape Anaclet II. Les thermes du Bacucco, auxquelles font référence deux dessins particulièrement détaillés de Michel-Ange Buonarotti réalisés au cours d'un des ses voyages dans la région, étaient sans doute le centre thermal le plus important, comme l'attestent par ailleurs des fouilles réalisées en 1835. Dans la région, on peut voir également, outre les restes d'une villa romaine, les sources du Bagnaccio, dans les environs desquelles se trouvait l'importante station romaine d'Acquae Passeris, reportée sur la Table de Peutinger, une carte où figurent toutes les voies militaires de l'Empire romain. Mais les plus importantes sources thermales sont sans aucun doute celles du Bullicame, connues dès l'antiquité pour leurs propriétés thérapeutiques et citées même par Dante dans la Divine Comédie. Le 2 septembre, ont lieu les festivités en l'honneur de Sainte Rose, la sainte protectrice de Viterbe, avec un cortège historique en costumes de différentes époques. Le 3 septembre, à 21 heures, est traditionnellement prévu le transport, par une centaine de "porteurs", dans les rues de la ville, de la "Voiture" de Sainte Rose, une tour lumineuse de 30 mètres de haut et pesant 5 tonnes.

 

© 2010-2017 Provincia di Viterbo
torna in alto

PROVINCIA DI VITERBO
Via Saffi, 49 01100 VITERBO
Codice fiscale / Partita IVA 80005570561
Tel. 0761 3131(centralino) - Fax: 0761 313296
e-mail: provincia@provincia.vt.it

Uffico relazioni con il pubblico
Tel. 0761 313236 - Fax: 0761 313410
e-mail: urp@provicnia.vt.it